Fotografia a Catalunya
Menu
×

3. LA SOLIDARITAT CATALANA (1906)

Manifestation pour Solidaritat Catalana. Frederic Ballell (AFB)

3. Solidaritat Catalana (1906)

​La campagne de Solidaritat Catalana tout au long de 1906 fut le premier fait marquant dans la consolidation du lien entre la naissance du reportage graphique et l’éclosion des mobilisations dans les rues de Barcelone.

En novembre 1905, les militaires espagnols attaquèrent les locaux de l’hebdomadaire satirique Cu-Cut! en représailles à la publication d’une vignette de Junceda ridiculisant l’armée, ce qui déclencha une spirale de protestations inconnue jusqu’alors. Quand cet épisode fut, de surcroît, un des arguments principaux du gouvernement pour promulguer la Loi sur les Juridictions – en vertu de laquelle les offenses verbales ou écrites contre l’armée, la patrie ou le drapeau seraient directement jugées par les militaires –, l’indignation fut telle que les différentes tendances du catalanisme politique ne furent qu’un seul cri pour la toute première fois.

Manifestation pour Solidaritat Catalana. L’Esquella de la Torratxa, 25 mai 1906. (AHCB)

Dans ses Memòries polítiques, Claudi Ametlla explique le tournant que représente cet épisode : « C’est incontestablement alors que les Catalans se passionnèrent pour la beauté des grandes mobilisations, pour le mouvement spectaculaire des grandes foules. Les rassemblements d’hommes vibrant dans un même enthousiasme vigoureux doivent trouver, dans un sens artistique caché en nous, une disposition propice et ressentie. À partir de ce jour-là, de nombreux autres actes de ce genre furent organisés : pour demander le port franc, en faveur de la Mancomunitat, et pour fêter l’avènement de la République, et pour bien d’autres événements qui suivent les phases de déploiement du nouveau régime. Peu de peuples aiment autant que le nôtre se rassembler, faire des meetings ‘monstres’, entendre la rhétorique publique, défiler dans des manifestations monumentales. »

Manifestation pour Solidaritat Catalana. Ilustració Catalana, 27 mai 1906. Couverture (AHCB)

Les photographes et les hebdomadaires graphiques jouèrent un rôle majeur dans le succès de ces rassemblements successifs. Les photographies publiées par Alessandro Merletti, Frederic Ballell, Enric Castellà, Adolf Mas et Josep Brangulí – la fine fleur des premiers reporters en activité – dans Ilustració Catalana, Cu-Cut!, L'Esquella de la Torratxa ou La Tralla, entre autres, supposa un impact publicitaire sans précédents qui, de plus, donna un élan presque définitif au métier naissant de photojournaliste.

Fussent-ils des meetings, des célébrations ou des manifestations, les rassemblements aidèrent les photographes à surmonter les contraintes du pictural et de l’image statique. Le mouvement faisait son apparition. Les pages des hebdomadaires accueillirent les premières chroniques graphiques sériées, plus proches du récit cinématographique. Les leaders politiques, par exemple, cessèrent d’être de simples portraits visant à les exalter ; ils commencèrent à être « humanisés » dans les rues, dans des attitudes dynamiques, gesticulant ou entourés de la foule.

Manifestation pour Solidaritat Catalana. Carte postale de Lluis Girau Iglesias. (AFB)

Manifestation pour Solidaritat Catalana. Ilustració Catalana, 27 mai 1906, intérieur. (AHCB)

PHOTOGRAPHIES DE LA FOURE CONTESTATAIRE

Andrés Antebi, Teresa Ferré, Pablo González

PHOTOGRAPHIES DE LA FOURE CONTESTATAIRE