Fotografia a Catalunya
Menu
×

14. DANIELA ORTIZ

Casa La Isla, De la sèrie Habitaciones de Servicio.

 2012 ©Daniela Ortiz.

Son opération théorique consiste donc à agrandir le cercle, jusque-là intime et contrôlé, formé par l’opérateur, l’appareil photo et le sujet inscrit dans l’image, s'il y en a un, en y englobant tous les témoignages, tant de ceux qui ont vu le photographe travailler in situ, que de ceux qui entreront de visu en contact avec l'image photographique, ou de ceux qui connaîtront son existence à travers le récit de tierces personnes. Nul doute que la perspective qu’ouvre cette compréhension de la photographie comme événement essentiellement collectif donne lieu à une sensibilité renouvelée dans l'interprétation de notre présent et de notre passé, rendant plus perceptible une partie de l'histoire. D'autre part, être plus conscient du partage du pouvoir que l'on peut exercer avec un appareil photo est, finalement, ce qui nous permet d'identifier qui a le droit de voir et qui, injustement dépossédé de cette opportunité, est obligé de se voir à travers le regard des autres.

Habitaciones de servicio (Chambres de bonnes) soumet plusieurs demeures de la classe supérieure péruvienne conçues de 1930 à 2012 à une analyse architecturale. Daniela Ortiz attire notre attention sur l’espace destiné aux employées de maison. Adoptant le registre soigné et épuré des revues spécialisées, ce projet déploie un implacable dispositif de dénonciation qui pointe directement du doigt les célèbres architectes qui ont tracé les plans de ces demeures et il fait constater au passage, cas par cas, une évidence écrasante : le personnel de service n’a d’autre choix que de rester invisible et les pièces qui lui sont dévolues ont été pensées et bâties à cette fin. En montrant cette réalité, le projet fait réfléchir à la façon dont les mécanismes d’oppression s’inscrivent dans la disposition et le volume des espaces d'un logement. Il incite aussi à prendre en considération la responsabilité idéologique de ceux qui ont décidé de ces espaces, ainsi que les contraintes qu’ils imposent à ceux qui les habitent.

Les photographies en tant qu’espace public

Marta Dahó

Les photographies en tant qu’espace public