Fotografia a Catalunya
Menu
×

6. ANNA MALAGRIDA

De la sèrie Point de vue, 2007, © Anna Malagrida

Faire de la photographie un objet d'étude pour en analyser tous les aspects en profondeur n'est donc pas chose aisée. Surtout si l'on considère que le dispositif photographique est de plus en plus omniprésent et qu'il a, à bien des égards, modulé notre façon d'être et de regarder. Beaucoup parmi les artistes qui ont développé leur travail à partir de cette interrogation fondamentale l'ont fait en confrontant directement certains des aspects qui définissent la photographie et guident les discours qui l'entourent : ils se sont interrogés sur sa soi-disant neutralité, sur son potentiel révolutionnaire ou sur le seuil invisible qui sépare ce qui se passe devant l’appareil photo de ce qui se passe derrière lui.

Anna Malagrida, De la sèrie Point de vue, 2007, Museu d’Art Contemporani de Barcelona, Dipòsit de la Generalitat de Catalunya. Col·lecció Nacional de Fotografia

 

 

Point de vue joue sur les mots et fait balancer entre « un point de vue » et « absence de vue », entre voir et ne pas voir, entre une idée et son contraire, tout en se référant au terme utilisé par Niépce pour la photographie d'après nature. Ce projet photographique a été mené dans un village de vacances situé près de la frontière française, dans le parc naturel du Cap de Creus, peu avant qu’il ne soit démoli. Strictement documentaire et à la fois délibérément pictural, Point de vue est une sorte de catalogue des fenêtres de ce village, aveuglées le temps de la démolition. La fenêtre, recouverte de peinture blanche et de signes inscrits par les passants, devient frontière et nous empêche de voir le paysage, de voir l’autre côté, là où est la mer, frontière elle aussi imprécise entre deux états. 

Les photographies en tant qu’espace public

Marta Dahó

Les photographies en tant qu’espace public