Fotografia a Catalunya
Menu
×

Exposició virtual

PHOTOGRAPHIES DE LA FOURE CONTESTATAIRE

Andrés Antebi, Teresa Ferré, Pablo González

La fascination des foules

À la fin du XIXe siècle, début du XXe, les photographes commencèrent à s’intéresser à de nouveaux langages et regards plus dynamiques, quittant alors leurs ateliers pour découvrir dans les rues les possibilités qu’offrait le reportage photographique. Et ils y trouvèrent l’émergence de la foule en action, dont ils firent une de leurs principales attractions. Appareil photo à la main ou chargés de leur lourd attirail, ces reporters avant l’heure commencèrent à s’intéresser aux événements de la vie urbaine, des fêtes populaires aux enterrements, défilés ou manifestations revendicatives. Une foule contestataire qui exerça sur ces premiers chroniqueurs une fascination et une influence qui, dans de nombreux cas, détermina la suite de leurs carrières professionnelles.

De l’appareil photo au laboratoire et, de là, aux rotatives, la photographie de ces événements extraordinaires au sein de l’espace public devint un thème récurrent dans la presse graphique au cours des premières décennies du XXe siècle, alors que cette activité se consolidait, les techniques d’impression s’amélioraient, les hebdomadaires graphiques proliféraient dans les kiosques à journaux et le public s’intéressait de plus en plus à l’image photographique.

Symbole de la naissance d’une culture de masse, les photographies des foules contestataires dans les rues furent non seulement des éléments d’information mais aussi de puissants amplificateurs publicitaires des revendications populaires ou bien, à l’inverse, des pièces à conviction contre les manifestants qui justifiaient la répression politique.

Le but de cette exposition est d’explorer ce que furent à Barcelone ces premières manifestations revendicatives photographiées et de faire connaître les très méconnus auteurs de photographies qui sont entrées, pas à pas, cri à cri, dans notre mémoire collective.

Comissariada per

Andrés Antebi, Teresa Ferré, Pablo González

L'"Observatori de la Vida Quotidiana" (OVQ) est un collectif indépendant et transdisciplinaire co-dirigé par l'anthropologue Andrés Antebi et l'historien Pablo González, qui travaille depuis 1999 dans des projets de recherche historique et ethnographique dans la ville de Barcelone. Son objectif principal est de combiner les outils de la recherche sociale avec le pouvoir évocateur des arts graphiques et visuels. Ces derniers temps, ses œuvres ont exploré des thèmes aussi variés que l'histoire du journaliste graphique, des manifestations citoyennes, des impressions coloniales à Barcelone ou la construction de la mémoire historique des quartiers des milieux photographiques nationaux.

PHOTOGRAPHIES DE LA FOURE CONTESTATAIRE

Andrés Antebi, Teresa Ferré, Pablo González

PHOTOGRAPHIES DE LA FOURE CONTESTATAIRE